NEWSLETTER
abonnez-vous

Mixité et égalité professsionnelle

 

Dans le cadre de la convention "Territoire d'Excellence en Franche-Comté" en matière d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, établie par le Conseil régional et l'Etat, le projet Ideme est conduit par l'Aract BFC. Il se déroule sur 3 ans, de fin 2015 à octobre 2018

 

Le 24 mars 2016, a eu lieu la première réunion partenariale. Cette réunion d'information a accueilli une vingtaine de personnes de tous horizons (Opca, consulaires, branches professionnelles, partenaires sociaux, institutionnels). Ce groupe ressource accompagnera le projet durant toute sa durée.

 

 La lettre n° 2 du pojet Ideme - oct. 2016

 La lettre n° 1 du projet Ideme

Un projet pour l'égalité Femmes Hommes
. Des enjeux en région
En 2016, des écarts demeurent entre les hommes et les femmes vis-à-vis de l'emploi et des conditions de travail.
En Bourgogne-Franche-Comté, ces inégalités touchent différents domaines : Orientation, métiers, temps de travail, salaires, responsabilité, santé

. Une démarche partenariale sur trois ans, pour outiller les PME
En région, une vingtaine d'acteurs se mobilise autour du projet ideme animé par l'Aract. 
L'objectif : donner des repères aux entreprises pour favoriser la mixité et l'égalité professionnelle.
Les structures engagées avec l'Aract BFC : Direccte BFC, Délégation Régionale et missions départementales aux Droits des Femmes et à l'Egalité, Apec, Emfor, AGEFOS-PME, AFT Transport et Logistique, Fédération du Bâtiment FC, Fete, Mife-Cité des Métiers, CFE-CGC BFC, FO Doubs, CGT Jura, CMA39, CCI90

Valorisez vos actions et inspirez d'autres entreprises à travers
:


l'organisation d'un atelier
    - Une réunion conviviale d'environ 1h30 au sein de votre entreprise
    - L'invitation d'une dizaine de Pme de votre choix avec l'appui de l'Aract

    - Une présentation de votre entreprise et des actions déployées en faveur de l'égalité
    - Des échanges pour identifier les conditions de réussite 

 

Contacts :

Céline Roussel  c.

Christèle Aymonier  c.